Risque de fausses alertes au retour des zones épidémiques

Ebola et saison grippale : gare à la confusion !  Abonné

Publié le 24/11/2014

Le 18 octobre dernier, Francine (le nom a été changé) atterrit à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle en état de fébrile. A priori rien de dramatique, sauf que Francine revient de Guinée où elle a travaillé dans le centre de Conakry de prise en charge des malades Ebola.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte