La taxe sur les transactions financières en suspens

Douste dénonce le comportement « inadmissible » du lobby bancaire  Abonné

Publié le 07/04/2014
1396947109512485_IMG_127071_HR.jpg

1396947109512485_IMG_127071_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Sept ans après la crise des subprimes et la crise de la dette publique qu’elle a déclenchée dans la zone euros, les États et les institutions européennes vont-ils décider de mettre à contribution les marchés financiers pour lutter contre les grandes pandémies (sida, tuberculose, paludisme) et agir auprès des pays les plus pauvres pour l’accès à l’eau, aux énergies renouvelables et au développement ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte