Dopage : il faut garder les échantillons pendant 10 ans pour dissuader les sportifs  Abonné

Publié le 25/04/2014
1398358194518070_IMG_128482_HR.jpg

1398358194518070_IMG_128482_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

Les échantillons d’urine prélevés lors des compétitions sportives devraient être conservés pendant dix ans, selon un consensus international formé par des experts de la lutte antidopage. Ce panel de spécialistes, issus de différentes organisations internationales comme la FIFA, les fédérations internationales de volley-ball, de basket-ball et de natation ou encore le Comité international olympique (CIO) et divers laboratoires spécialisés dans la lutte contre le dopage, est chargé d’élaborer le code mondial antidopage prévu pour 2015.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte