DGCCRF : 8 % des jouets ne répondent pas aux normes de sécurité

Publié le 09/12/2014
1418139501571249_IMG_143472_HR.jpg

1418139501571249_IMG_143472_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Comme chaque année, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et la répression des fraudes (DGCCRF) a procédé à un vaste contrôle des jouets.

En 2013, le taux d’anomalies est de 8 %, contre 10 % l’année précédente, sur l’ensemble des jouets contrôlés. Les résultats sont encourageants, estime la DGCCRF, qui a contrôlé 26 000 produits, procédé à 812 avertissements et demandé la destruction ou remise en conformité de 198 700 produits.

Les dangers mis en évidence résultent du non-respect des exigences réglementaires de sécurité :

– la présence de petits éléments pouvant entraîner un risque d’étouffement ;

– la présence de substances chimiques CMR (cancérigène, mutagène ou toxique pour la reproduction) comme les phtalates que l’on trouve dans les jouets en PVC ;

– la force magnétique des jouets de construction ;

– la longueur de corde d’un jouet à tirer ;

– le niveau sonore des jouets acoustiques ;

– l’odeur dégagée par le jouet (substances parfumantes allergisantes).

La DGCCRF conseille en particulier aux parents de vérifier le marquage CE, d’écarter les jouets dont la notice n’est pas traduite en français.

Dr A. T.

Source : lequotidiendumedecin.fr