Deux médecins témoignent

Publié le 10/12/2008
- Mis à jour le 10/12/2008

« FILES D’ATTENTE », « dessous de table », « vétusté », « corruption ». Autant pour le système de santé hellène ! Et le compliment est décerné de l’intérieur, par une endocrinologue athénienne et par un chirurgien gréco-libanais qui exerce depuis trois ans en France. Sur le diagnostic, nos deux médecins sont d’accord : le système de santé de la Grèce est malade. Et sans creuser jusqu’aux causes politiques de l’infection, chacun relève les mêmes symptômes.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?