Urgences pédopsychiatriques en Île-de-France

Des réponses graduées et adaptées à la souffrance des adolescents  Abonné

Publié le 28/02/2013

FACE AUX automutilations, scarifications, crises clastiques, mises en danger ou tentatives de suicide des adolescents, les familles submergées par l’inquiétude et les éducateurs dépassés par les événements, se présentent aux urgences des hôpitaux. Des situations de détresse de plus en plus fréquentes depuis plus de 10 ans en Île-de-France qui exigent de multiplier les consultations pédopsychiatriques en urgence, car tous ces jeunes « en crise » ne relèvent pas d’une hospitalisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte