Une alternative à la fiscalité

Des économies dans le « mille-feuilles »  Abonné

Publié le 22/10/2012
1350987895382183_IMG_92015_HR.jpg

1350987895382183_IMG_92015_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

LA SUPPRESSION du découpage du territoire en départements serait, dit-on, le plus facile à réaliser. Les pouvoirs publics y renonceraient, notamment « parce que les Français sont attachés à leurs départements ». Et ils le sont certainement car, quand il a été décidé de changer les plaques minéralogiques des automobiles pour unifier le codage au niveau européen, une clameur s’est élevée pour que soit inscrit le numéro du département.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte