Délais allongés pour une IRM : la FNMR appelle à stopper les coupes budgétaires

Par
Marie Foult -
Publié le 19/10/2017

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) réagit aux chiffres de la dernière étude Cemka-Eval, qui révèle qu'il faut 34 jours d'attente en moyenne pour obtenir un rendez-vous d'IRM.

« Où en est la promesse du Plan Cancer 2014-2019 qui avait pour ambition de réduire le délai d’un rendez-vous pour un examen d’IRM à 20 jours maximum ? », s'interroge la Fédération, qui met en cause le faible équipement en IRM de la France (14 par million d’habitants contre 20 en Europe).

Surtout, le syndicat fustige les coupes budgétaires réalisées sur l'imagerie médicale. « Année après année, l’État a prélevé 900 millions d’euros sur la radiologie libérale et le PLFSS 2018 prévoit encore de nouvelles coupes  s'indigne la FNMR. Résultat, de nombreux cabinets d'imagerie ferment, et les capacités d’investissement des médecins radiologues libéraux se réduisent et les patients sont les premiers pénalisés. »

Et de rappeler que dans le cas d'un cancer du sein, il est guéri 9 fois sur 10 s’il est pris à temps. La FNMR demande donc aux pouvoirs publics de tenir les promesses du Plan cancer, « condition indispensable pour garantir l’égalité des chances à tous les patients ».


Source : lequotidiendumedecin.fr