Déchets médicaux à risques infectieux complexes : le HCSP plaide pour une filière spécifique

Par
Coline Garré -
Publié le 13/11/2019

Crédit photo : PHANIE

Que faire des dispositifs médicaux innovants et connectés que les patients utilisent à domicile ? Comment récupérer les éléments qui peuvent être valorisés (des piles, par exemple), sans faire courir de risques infectieux ? C'est cette délicate équation que le Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) a tâché de résoudre à la demande de la Direction générale de la santé (DGS) en août 2018, dans un avis publié ce 13 novembre

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)