Antennes-relais

Débat sur le principe de précaution

Publié le 05/03/2009

L’ACADÉMIE, dans sa « mise au point », ne nie pas les troubles ressentis par les plaignants de Tassin-la-Demi-Lune et de Châteauneuf-du-Pape, dans les deux cas passés en justice, ou ceux d’autres riverains d’antennes-relais.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?