De l’animal à un homme  Abonné

Publié le 22/09/2014

L’épidémie actuelle en Arique de l’ouest provient probablement, d’après les analyses phylogénétique, d’un seul passage de l’animal - une chauve-sourisou un signe infecté par une chauve-souris à l’homme - probablment quelqu’un qui a dépecé de la viande de brousse ou qui en a mangé. Les 5 000 cas actuels viennent de la transmissiion d’homme à homme à partir de ce seul passage*. Des études montrent que le virus, depuis le début de l’épidémie a évolué au cours du temps à la faveur des mutations.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte