TÉLÉMESURE

Dans la cagoule des alpinistes  Abonné

Publié le 14/03/2011

Ils étaient fixés dans la cagoule des alpinistes français qui viennent de réaliser l’ascension de l’Aconcagua (un « 7 000 » argentin). Tout au long du trajet, les capteurs de la société Bodysens (née à l’incubateur de l’École des Mines d’Alès) ont mesuré la fréquence cardiaque, le taux d’oxymétrie et la température corporelle des grimpeurs, données qui étaient retransmises en temps réel à Nîmes. Les alpinistes ont utilisé par ailleurs un smartphone innovant, l’EPI Phone, qui, tenu en main, permet de réaliser un électrocardiogramme et de l’envoyer à distance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte