Covid-19 et grand âge : téléphone et nouvelles technologies, le gouvernement prend des mesures pour rompre l'isolement

Par
Coline Garré -
Publié le 09/04/2020

Crédit photo : Phanie

Afin de lutter contre l'isolement en cette période de confinement liée à la crise du Covid-19, le ministre de la Santé Olivier Véran annonce le renforcement d'ici la fin de la semaine du numéro vert national d'écoute de la Croix-Rouge (09 70 28 30 00), dont les écoutants seront particulièrement sensibilisés au soutien des personnes âgées, fragiles et isolées.

Telle est la première mesure d'un plan de mobilisation nationale contre l'isolement, qui s'inspire d'un rapport commandé fin mars à Jérôme Guedj, ancien président du conseil départemental de l’Essonne et ex-député. Sa mission : « identifier les leviers pour combattre l’isolement des personnes fragiles – c’est-à-dire, nos aînés et les personnes en situation de handicap – pour le temps de crise mais aussi pour la période qui suivra ».

Les gestes solidaires

« Il y a les gestes barrières pour endiguer la propagation du virus, il faut aussi appliquer les gestes solidaires pour démultiplier les gestes de solidarité », affirme le rapport. Le ministère reprend à son compte l'encouragement des gestes les plus simples, comme téléphoner aux plus âgés, en en confiant la responsabilité aux services des communes et des départements. Et en leur donnant des moyens : partage de fichiers (canicule, APA/PCH) entre collectivités pour contacter les personnes fragiles, encouragement au bénévolat (30 000 jeunes en service civique sont mis à la disposition des mairies et acteurs locaux pour maintenir les liens sociaux, 230 000 personnes se sont inscrites sur la plateforme jeveuxaider.gouv.fr) et sensibilisation des voisins, facteurs, gardiens d'immeubles, ou encore, comme le recommande le rapport de Jérôme Guedj, des professionnels de santé et pharmaciens.

Le gouvernement invite aussi les maires à se saisir d'outils concrets pour favoriser les liens avec les plus fragiles. En particulier, une grille d'évaluation téléphonique de la fragilité. Élaborée en collaboration avec les Prs Olivier Guérin, président de la SFGG et Claude Jeandel, président du Conseil national professionnel de gériatrie, et Bruno Vellas, gérontopôle du CHU de Toulouse, à partir de travaux canadien, cette trame d’entretien téléphonique de repérage des fragilités, en 12 questions, sera bientôt disponible sur le site du ministère. 

Innover pour maintenir le lien avec les âgés

Le gouvernement entend identifier les outils des nouvelles technologies (« silver économie ») qui permettent de soutenir les aidants et les professionnels du soin et de l'accompagnement, à domicile et en établissement. La mission propose ainsi un annuaire regroupant des associations ou start-up promouvant des activités sportives, intellectuelles ou culturelles, mais aussi de l'alimentation, du lien social, etc.

Cet annuaire aura vocation à intégrer plus largement une plateforme diffusée sur le site du ministère de la Santé, destinée à recenser les bonnes pratiques et initiatives locales qui luttent contre l’isolement.

« ll faut tordre le cou à la figure de la personne âgée laissée pour compte : tous les acteurs, dont l’investissement n’a pas d’égal, déploient des trésors d’imagination et d’inventivité pour recréer du lien », lit-on dans le rapport. Qui conclut sur la nécessité, « demain plus que jamais, d'un plan Grand Âge et Autonomie. Nul n’ignore désormais qu’il ne saurait se construire sans tenir compte de l’enjeu de la lutte contre l’isolement ». 


Source : lequotidiendumedecin.fr