Répression féroce en Syrie

Comment rester au pouvoir  Abonné

Publié le 28/04/2011
1303953431248989_IMG_59500_HR.jpg

1303953431248989_IMG_59500_HR.jpg
Crédit photo : AFP

BACHAR EL-ASSAD a essayé de donner des gages à la population syrienne en levant l’état d’urgence. Après avoir été réprimés dans le sang, les manifestants réclament maintenant le départ pur et simple du président et de la clique qui lui dicte son comportement. Comme en Libye, l’armée a consenti à tirer sur les civils, ce qui exclut un dénouement négocié. On ne soulignera pas assez le courage des émeutiers, réduits par une propagande grossière aux marionnettes d’un « complot de l’étranger ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte