Centre Covid-19 de Colomiers : un médecin au front

Par
Pascal Thomeret -
Publié le 18/04/2020
Dr Grubert1

« Devant le peu de réaction de nos tutelles et de nos politiques, les médecins généralistes libéraux locaux ont compris qu’il fallait s’organiser. » Le Dr Arnault Gruber, 63 ans, est à l'origine d’une de ces initiatives de terrain qui ont permis de faire face à l'épidémie. 18 mars, 14 heures tapantes, un tout premier centre Covid-19 ouvre dans l’urgence au sein du complexe sportif de Capitany, à Colomiers, près de Toulouse. Monté à l’initiative d’une vingtaine de médecins de la ville et des environs, cette structure fonctionne avec deux médecins par matinée et par après-midi. Sept jours après son lancement, elle avait déjà accueilli près de 500 patients.

Arnault Gruber, médecin généraliste, et ses confrères sont les initiateurs de ce premier centre local dédié au Covid-19. Aidé par le 15, par le Service des maladies infectieuses, soutenu par les autorités locales et l’ARS, le centre dédié « tourne bien », indique le Dr Gruber. Sous le titre « Covid-19 : un médecin au front » le médecin raconte à une journaliste blogueuse* son bilan, en collégial, de sept jours. En sept épisodes audio, on peut suivre son parcours, de l’ouverture du centre jusqu’à son départ du fait du risque encouru.

Beaucoup se sont mobilisés pour que ce lieu d'accueil et de prise en charge existe. Et tout a été mis en œuvre pour fournir charlottes, tenues extérieures, sur-blouses, gants, masques FFP2 ou sur-masques développés par un sous-traitant d’Airbus aux infirmières, médecins de garde, médecins d’astreinte. Ainsi que pour l’entretien du lieu, l'organisation de l'accueil et la prise en charge des patients. Le centre Covid-19 de Colomiers, en Haute-Garonne, a fait des émules en Occitanie et partout en France.

Tout est parti de la volonté de fer d'un groupe de soignants de terrain. « Avant qu’on ne leur impose des organisations qui sont souvent inadaptées à l’exercice pratique au niveau du terrain », relate le Dr Gruber. Et d’ajouter : « Tout ça s’est fait de façon complémentaire avec les médecins traitants des patients, avec les médecins de ville, l’hôpital et les cliniques. »

Le médecin revient sur le détail d'une organisation millimétrée. Il s’inquiète pour ses patients exposés, qu’ils soient forces de l’ordre, pompiers, éboueurs. Et pour sa secrétaire, qui a dû quitter son poste pour le confinement.

Au 7e jour, et dernier épisode, c'est la dernière garde au centre Covid-19 pour le Dr Gruber, médecin généraliste de Colomiers, qui pourtant compte bien rester sur le pont pour soigner ses patients.

Le Dr Gruber est un peu triste de quitter ce centre qu’il avait imaginé avec ses confrères et amis et auquel il souhaite la vie la plus courte. Sans oublier de rendre hommage à ces fantassins discrets au rôle si indispensable.

Retrouvez en son et en images l'histoire et les coulisses du centre Covid-19 de Colomiers

Pascal Thomeret

Source : lequotidiendumedecin.fr