De l’affaire MAM à l’affaire Cassez

Ça ne s’arrange pas  Abonné

Publié le 18/02/2011
1297995192228299_IMG_54358_HR.jpg

1297995192228299_IMG_54358_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LE PRÉSIDENT s’était contenté de bougonner que c’était une bien mauvaise idée d’aller passer ses vacances en Tunisie pendant une révolution. Les révélations du « Canard Enchaîné » et de « Médiapart », un site d’informations, montrent l’ampleur des accointances de la ministre des Affaires étrangères avec l’ancien pouvoir tunisien. Elle a appelé Zine el-Abidine Ben Ali quelques jours à peine avant sa chute.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte