L’ex-ministre de la Santé persiste et signe dans un livre

Bachelot, les médecins et les « vaccinodromes » H1N1  Abonné

Publié le 11/05/2015

« Allez, sans rancune. » La dernière phrase du livre* de Roselyne Bachelot s’adresse aux médecins libéraux. Dans « La petite fille de la Ve », l’ancienne ministre de la Santé de Nicolas Sarkozy consacre un chapitre à ses trois ans de mandat (mai 2007 à novembre 2010) à Ségur. Elle revient en particulier sur la longue controverse autour de la vaccination contre la grippe H1N1 lors de la campagne 2009-2010, qui lui a valu l’inimitié sans réserve des libéraux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte