Merkel restera chancelière

Allemagne : inconnues électorales  Abonné

Publié le 19/09/2013
1379553108454701_IMG_111040_HR.jpg

1379553108454701_IMG_111040_HR.jpg
Crédit photo : AFP

IL EST IMPROBABLE, en effet, que la chancelière songe à s’allier avec les Verts (9 %) et encore moins avec la gauche radicale (Die Linke, 10 %). Les sociaux-démocrates qui, grâce à Gerhard Schröder, ont réformé l’économie allemande avec les résultats très positifs que l’on sait, insisteront sans doute, sous la houlette de Peer Steinbrück, leur leader, pour que des assouplissements soient apportés à la politique économique de Mme Merkel, laquelle, en somme, s’est contentée de bénéficier des réformes engagées il y a plus de dix ans par le SPD.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte