Journée nationale ce samedi

Alerter et informer sur les méningites  Abonné

Publié le 04/10/2012

AVEC UNE PRÉVALENCE de 2 pour 100 000, la méningite reste sous-diagnostiquée. L’infection, souvent sans gravité lorsqu’elle est d’origine virale, peut virer au drame lorsqu’elle est d’origine bactérienne, avec une infection invasive à méningocoques. « Cette dernière touche en France 2 à 3 personnes par jour, dont 10 % décèdent parfois très rapidement après l’apparition des premiers symptômes. Et 20 % des survivants gardent des séquelles invalidantes à vie », constate le Pr Joël Gaudelus, chef de service de pédiatrie à Bondy.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte