Étude

Ado isolé deviendra gros  Abonné

Publié le 28/06/2012

Étiez-vous un adolescent entouré de copains ou plutôt solitaire? Cette fois, la question n’a pas vocation à expliquer une flamboyante carrière d’artiste exubérant ni à éclairer les racines d’un quelconque mal de vivre traîné péniblement à l’âge adulte. Cette fois donc, la question sera prosaïquement posée pour expliquer une fâcheuse tendance… à l’embonpoint. Selon des Suédois, l’isolement social à la fleur de l’âge favoriserait l’éclosion d’un syndrome métabolique à la quarantaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte