Dépistage de l’anévrisme de l’aorte abdominale

350 médecins se mobilisent aujourd’hui  Abonné

Publié le 29/03/2012
1332984074336852_IMG_80851_HR.jpg

1332984074336852_IMG_80851_HR.jpg
Crédit photo : phanie

CAUSE FRÉQUENTE de mortalité chez l’adulte de plus de 65 ans, l’anévrisme de l’aorte abdominale (AAA) est responsable chaque année d’environ 6 000 décès en France. La fréquence de l’AAA augmente régulièrement avec l’âge, de 0,5 % à 60 ans à 5 % à 75 ans. Les hommes étant 5 à 10 fois plus concernés que les femmes. Par rapport à un non-fumeur, un long passé de tabagisme actif multiplie par 6 ou 7 le risque d’anévrisme (et de 1,5 à 3,5 pour un ancien fumeur).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte