1 683 réponses, c’est déjà une bonne nouvelle. Autre relative « bonne » nouvelle : 42 % des médecins n’ont pas de réticence à consulter un confrère en cas de maladie. Les autres (57 %) confirment leur culture de super-héros : jamais malade et si ça...  Abonné

Publié le 24/02/2014

D’ailleurs, 16 % des médecins n’attendent d’aide de personne même si certains organismes commencent à se mobiliser en mettant en place des consultations de prévention bienvenues pour 63 % des médecins libéraux.

PUPH en Médecine Générale, Université Paris 7, co-créateur en 2005 de l’Association AAPML (Association d’Aide Professionnelle aux Médecins Libéraux)

Pr Éric Gallam

Source : Le Quotidien du Médecin: 9304