Cardiologues libéraux

Une raréfaction qui inquiète le CNCF  Abonné

Par
Publié le 15/06/2017
raréfaction

raréfaction
Crédit photo : Phanie

Les cardiologues libéraux vont-ils devenir une espèce en voie de disparition ? « C’est en tout cas un sujet de préoccupation, souligne le Dr Jacques Gauthier, président du Collège national des cardiologues français (CNCF). Nous sommes face à un double phénomène : d’un côté, un vieillissement de la profession et au cours des prochaines années, un nombre important de cardiologues de la génération du baby-boom vont partir en retraite et de l’autre, on constate que les jeunes cardiologues se détournent de l’exercice en ville pour saturer les postes hospitaliers.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte