Pour contrebalancer « l'asymétrie de l'information » dans le système de soins, la HAS veut favoriser l'engagement des usagers  Abonné

Par
Publié le 22/09/2020

Crédit photo : S.Toubon

C’est un pas supplémentaire en faveur de la démocratie sanitaire et de la participation des personnes soignées ou accompagnées par les secteurs sanitaire, social et médico-social que souhaite franchir la Haute Autorité de santé (HAS) avec une recommandation pour « faciliter l’engagement des usagers », publiée ce 22 septembre.

Un élément de performance et de pertinence

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte