ENTRETIEN

Philippe Burnel (DSSIS) : « Il était logique de confier le portage du DMP à la CNAM, qui connaît bien les professionnels de santé libéraux »  Abonné

Publié le 07/07/2014
1404722811535413_IMG_133399_HR.jpg

1404722811535413_IMG_133399_HR.jpg
Crédit photo : Philippe Chagnon / Cocktail Sant

LE QUOTIDIEN : Marisol Touraine a indiqué que la maîtrise d’œuvre du DMP serait confiée à l’assurance-maladie. Quelles sont les raisons de ce choix, et ses conséquences ?

PHILIPPE BURNEL : Le DMP est un des outils support de la coordination des soins. Il concerne le monde hospitalier et la ville. Au sein de l’hôpital, le déploiement du DMP peut être accompagné par des ressources internes. Ce n’est pas le cas en ville, où les professionnels sont souvent seuls face à la complexité des systèmes d’information.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte