Bientôt un ouvrage

Les violences faites aux femmes, vues des urgences  Abonné

Par
Hélia Hakimi-Prévot -
Publié le 14/11/2019
À quelques jours de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre, le médecin urgentiste Romain Hellmann fait le point sur les principaux obstacles et les moyens d’améliorer l’accompagnement aux urgences des patientes victimes d’agressions.
Les violences subies devraient être expertisées par un médecin légiste

Les violences subies devraient être expertisées par un médecin légiste
Crédit photo : Phanie

Souvent banalisée, la violence faite aux femmes est loin d’être marginale. Les agressions sexuelles, notamment, restent fréquentes. En 2017, 94 000 femmes majeures déclaraient avoir été victimes de viol ou de tentative de viol. Parmi celles-ci, 65 000 avaient subi au moins un viol. Or, près de la moitié des victimes n’entreprennent aucune démarche, environ un tiers consulte un médecin ou un psychologue. Et moins de 20 % se rendent à la police, à la gendarmerie ou aux services sociaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte