DPC

Les généralistes enseignants contre une baisse du forfait  Abonné

Publié le 23/10/2014

La limitation à une seule action de développement professionnel continu (DPC) indemnisée par an inquiète le Syndicat national des enseignants de médecine générale (SNEMG). Il met en garde sur « les conséquences désastreuses de cette décision ». « Cette mesure dictée par la nécessité de faire des économies dans les dépenses de santé ne conduira qu’à produire l’effet opposé ». Le SNEMG estime que diminuer le DPC des médecins expérimentés met en danger la formation qu’ils dispenseront aux plus jeunes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte