Après le rapport de l’IGAS, plusieurs scénarios

La profession réclame une réforme rapide du DPC, pas une révolution  Abonné

Publié le 12/05/2014
1399892833521225_IMG_129325_HR.jpg

1399892833521225_IMG_129325_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Dans un rapport acide, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) propose divers scénarios pour réformer le DPC, revoir sa gouvernance, corriger ses « vices de conception » et surtout consolider son « financement insuffisant ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte