Après une chirurgie bariatrique, le suivi psychiatrique reste nécessaire chez les adolescents  Abonné

Par
Elsa Bellanger -
Publié le 22/01/2020

Crédit photo : Phanie

Si la chirurgie bariatrique améliore de nombreux aspects de la santé des adolescents qui y ont recours, elle n’est pas associée à une amélioration notable de la santé mentale de ces jeunes, cinq ans après l’intervention. Tirés d’une étude suédoise, publiée dans The Lancet Child and Adolescent Health, ces résultats suggèrent qu’un suivi de long terme est nécessaire après une telle chirurgie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte