Violences obstétricales : la Société de médecine périnatale veut calmer le jeu entre soignants et patients

Par
Coline Garré -
Publié le 20/10/2017

À l'occasion de son congrès annuel, la Société française de médecine périnatale (SFMP) a appelé officiellement à cesser les « échanges conflictuels » autour des violences obstétricales, et à développer un « dialogue sincère et un respect mutuel » entre soignants, patients, médias et pouvoirs publics.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)