Dystrophies musculaires

Un défaut d’autophagie dans des formes congénitales  Abonné

Publié le 04/11/2010

L’AUTOPHAGIE, une voie de dégradation cellulaire des organites endommagés, est défectueuse dans les dystrophies musculaires congénitales liées au déficit en collagène VI, ont découvert des chercheurs italiens. Leur étude sur un modèle murin montre que la réactivation forcée de l’autophagie par des approches nutritionnelles et pharmacologiques est capable de restaurer la survie des cellules musculaires et d’améliorer le phénotype.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte