Traiter quel que soit le nombre de CD4  Abonné

Publié le 19/12/2013

Il est désormais recommandé d’instaurer un traitement antirétroviral chez toute personne vivant avec le VIH quel que soit son nombre de lymphocytes CD4. Cette stratégie constitue un des points forts de ces recommandations du groupe d’experts sur la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH présenté en septembre dernier. Le bénéfice attendu est à la fois individuel pour les patients vivant avec le VIH (baisse de la morbimortalité globale) et collectif (réduction de l’épidémie). Un traitement efficace permet de prévenir la transmission du VIH au partenaire sexuel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte