Dossier

Organoïdes : créés in vitro mais au plus proche des tissus Abonné

Publié le 08/09/2020
Organoïdes : créés in vitro mais au plus proche des tissus

Des applications en recherche multiples mais des limites subsistent
© Anne Dubart-Kupperscmitt

Foie, intestin, cerveau, poumon, cœur… Aujourd'hui, la plupart des organes sont reproduits (au moins partiellement) en laboratoire sous la forme d'organoïdes. Leur capacité à être au plus près de la physiologie concentre beaucoup d'espoirs, notamment dans le domaine de la transplantation. Pour l'heure, ces systèmes pluricellulaires constituent surtout des modèles in vitro précieux en recherche pour comprendre le développement des organes, mimer des maladies et tester des médicaments. Les organoïdes sont généralement issus de cellules souches — qu'elles soient d'origine…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte