Contraception

Les œstroprogestatifs associés à une faible risque de cancer du sein  Abonné

Par
Publié le 11/12/2017

Les résultats de l'étude Danish Sex Hormone Register Study, publiés dans le « New England Journal of Medicine », confirment le surrisque de cancer du sein chez les femmes qui prennent, ou ont pris, une contraception hormonale au cours de leur vie. Cette étude de cohorte, financée par Novo Nordisk, porte sur 1,8 million de femmes, suivies pendant 10 ans en moyenne, soit un total de 19,6 millions de personnes années. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte