Après 40 ans de controverse, l'essai ADRENAL ouvre une brèche

Les corticoïdes sur la voie de la réhabilitation en réa dans le choc septique  Abonné

Par
Publié le 22/01/2018
corticoides rea

corticoides rea
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

La controverse, qui existe depuis plus de 40 ans au sujet de l'administration de glucocorticoïdes dans le choc septique, est-elle en train de se dissiper ? C'est ce que laisse à penser l'essai international ADRENAL, la plus grosse étude jamais menée dans le choc septique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte