Les adolescentes « couche tard », plus à risque d'obésité

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 18/09/2019

Crédit photo : PHANIE

Une étude parue dans « JAMA Pediatrics » suggère qu'en plus de la durée et de la qualité du sommeil, le moment du coucher représente également un facteur de risque d'obésité chez les adolescents, et en particulier chez les filles.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)