Réservoirs du VIH chez des patients sous traitement

Le virus se cache dans les macrophages du tissu pénien  Abonné

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 11/02/2019
VIH

VIH
Crédit photo : Morgane Bomsel

Même lorsque la charge virale est indétectable chez des patients VIH sous antirétroviraux, des réservoirs cellulaires persistent dans l'organisme. Une équipe de recherche de l'institut Cochin (INSERM/CNRS/Université Paris Descartes) en a identifié de nouveaux types au sein des macrophages tissulaires de la muqueuse pénienne de patients VIH-1. Cette découverte est publiée dans « Nature Microbiology ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte