CAR-T cells, rhumatologie, syndrome d'alcoolisation fœtale

Le venin de scorpion, une manne d'inspiration pour les chercheurs  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 27/03/2020
Le venin de scorpion serait-il la nouvelle source à la mode de principes actifs ? En quelques semaines, trois publications ont présenté les premières preuves de concept dans plusieurs indications : CAR-T cells, rhumatologie et syndrome d'alcoolisation fœtale.
Produire un CAR-T cells qui exprime un récepteur mimant la chlorotoxine

Produire un CAR-T cells qui exprime un récepteur mimant la chlorotoxine
Crédit photo : Phanie

Les venins divers et variés sont depuis quelque temps dans le viseur des chercheurs qui y voient une source de nouvelles thérapeutiques. Selon trois études récentes consacrées au venin de scorpion, plusieurs de ses composés pourraient servir dans des domaines aussi divers que l'oncologie, la rhumatologie ou la prévention du syndrome d'alcoolisation fœtale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte