Stress post-traumatique, mémoire

La science au chevet des victimes de attentats  Abonné

Par
Publié le 26/12/2016
chu nice hollande

chu nice hollande
Crédit photo : AFP

Un nombre inédit de blessés, des blessures psychiques de guerre, des soignants et secouristes sévèrement ébranlés, des enfants traumatisés : la série sanglante d'attentats en 2015 et 2016 a conduit les acteurs de la prise en charge médico-psychologique à une profonde réflexion autour de leurs pratiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte