Un appel à la vigilance pour les populations migrantes

La co-infection du VHB par le VHD triple le risque de carcinome hépatocellulaire  Abonné

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 16/06/2020
Une récente méta-analyse souligne l'intérêt du dépistage systématique du virus de l'hépatite delta chez les patients souffrant d'hépatite B, alors que cette co-infection apparaît être un facteur de risque majeur de carcinome hépatocellulaire.
Le dépistage est important car il permet d'orienter la prise en charge

Le dépistage est important car il permet d'orienter la prise en charge
Crédit photo : Phanie

Les personnes ayant une hépatite B chronique et également infectées par le virus de l'hépatite delta présenteraient un risque multiplié par trois de développer un carcinome hépatocellulaire par rapport aux personnes uniquement infectées par le virus B. C'est ce que révèle une méta-analyse réalisée par une équipe suisse (Université de Genève/Hôpitaux universitaires de Genève) et parue dans le « Journal of Hepatology ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte