Éditorial

Grands et petits progrès  Abonné

Par
Gérard Kouchner -
Publié le 20/12/2018

L’année finit dans le bruit et la fureur du terrorisme et de la fumée des pneus brûlés sur les barricades des gilets jaunes. Sur les réseaux sociaux sont déversés des flots de haines contre Emmanuel Macron, coupable d’exécuter un programme annoncé à l’avance. Les signaux inquiétants ne manquent pas. Les torrents de fausses nouvelles débordent du web : la dernière, complotiste, affirme que l’attentat de Strasbourg a été organisé par l’État, parce que cela aiderait le Président.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte