Enjeux au Sud  Abonné

Publié le 02/12/2010

La recherche dans les pays du sud est une des priorités de l’ANRS, qui y consacre plus 1/4 de son budget. Traiter toutes les personnes infectées par le VIH peut-il avoir un impact sur la pandémie ? Peut-on imaginer que les antirétroviraux pourraient infléchir la courbe de l’épidémie au niveau d’un groupe, d’une population ? Des modèles mathématiques semblent conforter l’hypothèse. Restait à en faire la démonstration scientifique sur le terrain.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte