Covid-19 : un taux de mortalité allant de 0,0016 % pour les 0 à 9 ans à 7,8 % pour les 80 ans et plus, selon « The Lancet Infectious Diseases »

Par
Elsa Bellanger -
Publié le 31/03/2020

Crédit photo : AFP

Alors que les images de files d’attente d’habitants de Wuhan venus chercher les cendres de leurs proches alimentent la polémique sur le nombre réel de décès en Chine lié au Covid-19, une étude publiée dans « The Lancet Infectious Diseases » apporte un éclairage sur les taux d’hospitalisation et de mortalité.

Un temps moyen de guérison de 24,7 jours

Les auteurs se sont appuyés sur plusieurs jeux de données en provenance de Chine, de Hong Kong et de Macao, mais aussi sur les données des cas rapatriés de Chine ou encore sur l’expérience du Diamond Princess. Ils constatent que « les estimations du taux de létalité des cas internationaux stratifiés par âge étaient cohérentes avec celles de la Chine ».

Les auteurs ont d’abord cherché à estimer le temps moyen entre l’apparition des symptômes et la guérison ou le décès. À partir des données ajustées d’une cohorte de 24 cas survenus en Chine au début de l’épidémie, ils estiment la durée moyenne entre le début des symptômes et le décès à 17,8 jours. Les résultats de 169 cas signalés hors de Chine ont permis de déterminer un délai moyen entre l’apparition des symptômes et la récupération de 24,7 jours, avec une valeur haute à 35 jours.

L’estimation du taux de mortalité a demandé plusieurs ajustements. Les seules données chinoises par exemple font apparaître des disparités géographiques, entre la ville de Wuhan et le reste de la Chine, notamment sur le nombre de cas parmi les groupes d’âge les plus jeunes. Les auteurs ont donc croisé les données de 44 672 cas chinois, avec celle de 689 personnes rapatriées de Wuhan vers d'autres pays et de 3 711 personnes mises en quarantaine à bord du paquebot Diamond Princess.

Un taux de mortalité ajusté estimé à 0,66 %

En ajustant les données, les auteurs observent un taux de mortalité, calculé à partir des cas confirmés, de 1,38 %. Ce taux correspond à celui constaté par une étude chinoise, portant sur 1 099 cas, qui l’établissait à 1,4 %. En prenant en compte les cas non confirmés, ils estiment le taux de mortalité à 0,66 %.

Ce taux de mortalité varie selon l’âge. Toujours en ajustant les données au regard du nombre de cas non confirmés, le taux de mortalité estimé passe de 0,0016 % pour les sujets de 0 à 9 ans à 7,8 % pour les patients de 80 ans et plus. Pour l’heure, les données disponibles ne permettent pas un ajustement selon les pathologies sous-jacentes ou selon les comorbidités, ni selon les particularités locales (qualité du système de soins ou niveau de vie, notamment).

Des taux d'hospitalisation variables selon les âges

Les auteurs se sont enfin intéressés au taux d’hospitalisation selon l’âge des sujets. Ces taux sont également très variables : 0,04 % pour les 10-19 ans, 1 % pour les jeunes adultes d'une vingtaine d'années, 3,4 % pour les trentenaires, 4,3 % pour les quadragénaires, 8,2 % pour les quinquagénaires, 11,8 % pour les soixantenaires, 16,6 % pour les septuagénaires, et 18,4 % pour les 80 ans et plus.

« Pour le moment, la proportion de personnes dans chaque groupe d'âge les plus susceptibles de nécessiter une hospitalisation et les plus susceptibles de mourir d'une infection est conforme aux estimations de cette étude », souligne un des auteurs, le Pr Neil Ferguson de l’Imperial College de Londres.

« Nos estimations peuvent être appliquées à n'importe quel pays pour éclairer les décisions concernant les meilleures politiques de confinement contre le Covid-19, commente un autre des auteurs, le Pr Azra Ghani de l'Imperial College de Londres. Il pourrait y avoir des cas périphériques qui retiennent beaucoup l'attention des médias, mais notre analyse montre très clairement qu'à 50 ans et plus, l'hospitalisation est beaucoup plus probable que chez les moins de 50 ans, et qu'une plus grande proportion de cas est susceptible d'être mortels ».


Source : lequotidiendumedecin.fr