Congrès de l'ASH : l'ajout d'aspirine à l'anticoagulation augmente le risque hémorragique sans réduire le risque de thrombose

Par
Damien Coulomb -
Publié le 11/12/2019

Crédit photo : PHANIE

Les anticoagulants à action directe (AOD) sont utilisés en prévention secondaire des thromboembolies veineuses, et en prévention primaire de l'AVC chez les patients atteints de fibrillation atriale non valvulaire. « L'ajout d'aspirine aux AOD est souvent approprié après une intervention pour un syndrome coronaire aigu, explique le Dr Jordan Schaefer du département de médecine interne de l'université du Michigan. Toutefois, beaucoup de patients cumulent anticoagulation orale et aspirine sans que ce soit nécessaire.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)