Au congrès de l'ESC à Paris

Après un IDM, un net bénéfice à revasculariser aussi les sténoses non coupables

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 05/09/2019
L'étude COMPLETE menée chez plus de 4000 patients dans 31 pays répond à la question de la revascularisation percutanée en préventif des lésions sténosantes non coupables après infarctus du myocarde (IDM).
Un risque de décès cardiovasculaire-IDM diminué de 26 %

Un risque de décès cardiovasculaire-IDM diminué de 26 %
Crédit photo : Phanie

Est-il bénéfique de revasculariser les sténoses non coupables après un infarctus du myocarde (IDM) avec sus décalage du segment ST ? Le grand essai randomisé COMPLETE, présenté au congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC) à Paris, pose les choses au sein de plus de 4 000 sujets de 31 pays ayant des lésions coronariennes multiples.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?