Alzheimer, maladies infectieuses….   Abonné

Par
Publié le 06/10/2016

Dans les maladies neurodégénératives comme Parkinson ou Alzheimer, l'activation de l'autophagie pourrait en théorie éliminer les protéines non conformes, comme la protéine Tau dans la maladie d'Alzheimer.

Certaines tentatives ont déjà eu lieu avec le resvératrol, un activateur de l'autophagie contenu dans la peau du raisin et dans le vin. Pour l'instant, peu de résultats concluants ont été publiés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte