Combien coûte une vie ?

Vues croisées entre l’Angleterre et la France  Abonné

Publié le 04/10/2012

TRENTE MILLE livres, soit environ 38 000 euros : voilà Outre-Manche le montant maximal de dépenses de santé jugé acceptable pour prolonger d’un an la vie d’un patient. Ce seuil a été fixé par le « National institute for health and clinical excellence » (NICE), l’équivalent britannique de la Haute autorité de santé (HAS). Son directeur, Sir Andrew Dillon, s’en explique : « On essaye de concilier solidarité et responsabilité. Ce budget, c’est un deal, une sorte de contrat social ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte