Violences sexuelles incestueuses : des thérapies centrées sur le trauma à encourager, selon le CNRS

Par
Publié le 02/05/2017

Il faut améliorer la prise en charge des victimes, des familles, et des agresseurs sexuels, en optimisant l'accompagnement psychologique et en développant les réseaux de soins spécialisés, exhorte le centre national de la recherche scientifique (CNRS) dans un rapport d'expertise remis le 26 avril à Laurence Rossignol, ministre des familles, et à Thierry Mandon, secrétaire d'État à l'enseignement supérieur et à la recherche.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)