VIH : explosion du nombre de cas aux États-Unis liée à l’injection d’antidouleurs et partage d’aiguilles  Abonné

Publié le 28/04/2015

Crédit photo : PHANIE

Près de 142 nouveaux cas de VIH ont été identifiés dans le comté de Scott dans l’État de l’Indiana (Etats-Unis) depuis janvier 2015 et seraient liés à des injections illégales d’oxymorphone, un puissant analgésique opioïde, ont indiqué les autorités américaines vendredi. Une urgence de santé publique a été décrétée le 26 mars par le gouverneur d’État et les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Les professionnels de santé sont invités à surveiller une éventuelle épidémie d’hépatite C et de VIH parmi les toxicomanes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte