Véran aux urgences  Abonné

Par
Publié le 15/09/2020

Ce quadra, « marcheur » de la première heure, a souvent été dépeint comme le jeune homme pressé de la Macronie. Et ça tombe bien, alors que la pandémie impose décisions rapides et changements de cap. Olivier Véran détonne par rapport à ses prédécesseurs. Non que ces derniers n’aient été confrontés avant lui à des crises sanitaires. Mais, à la différence des précédents locataires de l’avenue de Ségur qui ont pu prendre la température avant de lancer des réformes, ce ministre-là a toujours été sur le pont. Et le voilà encore entièrement accaparé par l’urgence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte